auxiliaire de vie chez une personne très âgée

Auxiliaire de vie, notre métier

Des centaines de professionnels exercent le métier d’auxiliaire de vie chez Anjou Accompagnement, chez Viexidom Services et dans les CCAS d’Angers, des Ponts-de-Cé . Au quotidien, ils écoutent, accompagnent et soutiennent des personnes âgées, malades ou en situation de handicap.

J’ai le sens du contact et du relationnel, j’ai envie de me sentir utile auprès de ceux qui en ont le plus besoin. Et si j’étais le prochain ?

Devenir auxiliaire de vie c’est choisir un métier d’utilité sociale qui a un impact positif sur la société.

Je cherche un métier utile et créateur de liens

Pour moi, donner du sens à sa vie professionnelle, c’est faire un métier tourné vers les autres dans lequel le relationnel et les contacts humains sont au cœur. Je veux aider les autres et me sentir utile.

J’aide des personnes à conserver leur autonomie et à réaliser leur projet de vie

En tant qu’auxiliaire de vie, tous les jours, je peux agir concrètement pour aider des personnes à conserver leur autonomie et à réaliser leur projet de vie.

En accompagnant Théo, étudiant en situation de handicap à l’université, je lui permets surtout d’apprendre le métier de ses rêves. Et quand j’explique à Hubert 86 ans comment utiliser sa tablette, je l’aide principalement à rester en contact avec ses petits-enfants !

Vanessa, auxiliaire de vie à Angers sur le quartier de La Roseraie.

Devenir auxiliaire de vie c’est adopter un métier passionnant où aucune journée ne se ressemble !

une auxilliaire de vie attentive et souriante

Auxiliaire de vie, je bouge beaucoup et je ne m’ennuie jamais

De domicile en domicile, chaque personne est différente. Il n’y a pas de journée type. Je bouge beaucoup et je ne m’ennuie jamais.
La routine : très peu pour moi !
C’est un métier varié et très polyvalent. Courses, aide à la toilette, soutien relationnel … j’accompagne les personnes dans l’ensemble de leur vie quotidienne. Je fais plein de choses différentes et c’est ce qui me plait.

Aurélie, auxiliaire de vie aux Ponts-de-Cé sur le quartier de Sorges.

Auxiliaire de vie, je choisis un métier d’avenir

Devenir auxiliaire de vie, c’est choisir un métier qui recrute et qui m’offre des possibilités d’évolution professionnelle !

Les personnes âgées sont toujours plus nombreuses à vouloir continuer à vivre chez elles. On aura toujours besoin d’auxiliaires de vie pour les accompagner ! C’est un métier porteur qui m’offre des perspectives d’emploi certaines. Je peux trouver un travail rapidement et débuter sans diplôme spécifique. Grâce à la formation, je peux aussi développer mes compétences et évoluer dans mon métier.

Je veux travailler en autonomie mais pas seul

Accompagner une personne chez elle, c’est la possibilité de prendre des initiatives.

À domicile on n’est jamais seul. Échanges avec les collègues, contacts avec la famille des personnes accompagnées, liens avec les soignants…font partie du quotidien. On peut aussi compter sur un encadrement de proximité, bienveillant : un vrai soutien au quotidien.

Axel, auxiliaire de vie à Angers, sur le quartier de la Madeleine

Devenir
auxiliaire de vie

…c’est travailler en équipe dans un objectif commun : assurer le bien-être des personnes accompagnées.

Je veux travailler près de chez moi

Avoir un emploi à quelques kilomètres de chez soi, c’est un vrai confort de vie ! J’ai moins de déplacement pour aller au travail et plus de temps pour moi. Je peux concilier ma vie professionnelle et ma vie personnelle.

Un métier d’avenir

Devenir auxiliaire de vie, c’est avoir un emploi qui évolue et qui répond à de vrais besoins.
La population vieillit et chacun veut rester chez soi le plus longtemps possible.